Rapport entre calvitie et libido

Comment la perte de cheveux peut-elle impacter la libido des hommes ?

Quand vous aviez encore vos cheveux, vous n’aviez rien à envier aux autres au niveau du sex-appeal et de l’attractivité, mais tout a changé lors des premiers signes de calvitie. Sachez que le fait d’être chauve est une épreuve qu’un homme sur deux traverse à 50 ans, tandis que 30% des trentenaires sont touchés. Mais comment expliquer la baisse de libido qui coïncide avec la perte de cheveux ?

Qu’est-ce qui provoque la perte de cheveux chez les hommes ?

Plus connue sous le terme « calvitie », cette perte de cheveux naturelle qui touche principalement les hommes est une alopécie androgénétique. Selon les données de la Société française de Dermatologie parues sur le site Dermato-Info, le processus commence à 20 ans dans 15% des cas et cela empire avec l’âge. Parmi les principales causes, c’est un trouble au niveau de la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone (DHT) qui augmente le cycle de perte et de repousse de cheveux, jusqu’à ce que le « capital » de repousse soit définitivement épuisé.

Le stress est aussi mis en cause, car il agit à 10% sur le processus de perte de cheveux irrémédiable. Chez certaines personnes, la calvitie androgénétique est héréditaire, et si l’un de vos parents l’a eu, vous risquez probablement d’avoir la boule à zéro en vieillissant.

Calvitie et troubles de la sexualité : y a-t-il un lien ?

Les hommes souffrant de calvitie qui ont développé des troubles de la libido peuvent associer cet état à un manque de confiance en soi. Si vous donnez beaucoup d’importance à votre image et à votre apparence physique, il est tout à fait possible que le stress et l’anxiété engendrés par la perte de cheveux aient un impact négatif sur votre vie sexuelle. Vous l’aurez compris, la baisse de la libido des hommes est liée à de nombreuses causes, et la perte de cheveux peut très bien en faire partie si vous avez du mal à accepter ce changement d’apparence.

Quoi qu’il en soit, pour vous remonter le moral, sachez qu’une rumeur qui circule actuellement accorde beaucoup d’importance aux chauves qui sont apparemment « plus chauds » au lit. Cela s’expliquerait par la hausse de la concentration de testostérone dans leur organisme qui aurait un impact positif sur leur virilité, leur performance physique et sexuelle, mais aussi leur libido. Ainsi, les hommes chauves seraient au summum de leur masculinité et bien de femmes les associent à une image sexy.

Une autre recherche sociologique de l’Université de Pennsylvanie a aussi démontré qu’un logiciel informatique a permis de confirmer que les chauves étaient plus forts, plus virils et plus grands que les participants chevelus, ce qui est intéressant pour ceux qui ont subi des conséquences négatives de la perte de cheveux. Mais avant de vous emballer, sachez que les avis divergent sur le sujet, et pour le sexologue J. Wainberg :

« Il faut distinguer l’effet de mode de la réalité sexologique. La mode actuelle à la calvitie considérée comme attribut de sex appel a fait proliférer les faux chauves (qui se rasent intégralement la tête). Ce n’est pas pour autant qu’il existe une corrélation entre calvitie et performance sexuelle, cette dernière n’étant pas liée au système capillaire ».

J. Wainberg, sexologue.

La prise en charge du manque de libido chez les hommes

Que vous soyez chauve ou chevelu, la perte de libido peut très bien vous concerner. Ce fut d’ailleurs le sujet d’une étude de Global sexual attitudes and behaviour study réalisé sur 13 618 hommes de 29 pays différents et qui a permis de confirmer que 12,5 à 28% d’entre eux sont sujets à des troubles de la libido occasionnels, périodiques ou fréquents. Dans le cadre d’une prise en charge en médecine sexuelle, cette situation est appelée Désir sexuel hypoactif (DSH) dont les facteurs peuvent être somatiques, psychiques, psychiatriques, d’ordre émotionnel ou une mauvaise santé globale. Pour ce qui est des facteurs somatiques, ils concernent les troubles endocriniens. Mais l’on parle aussi de déficit androgénique, notamment parce que ce sont les androgènes qui sont les hormones actives dans la fonction sexuelle des hommes. Ce sont les androgènes qui se chargent de réveiller le désir et la réponse sexuels.

D’autres causes comme la dépression et les troubles anxieux peuvent aussi être liées à la baisse de désir sexuel chez les hommes. Pour y remédier, une évaluation sexologique sera effectuée lorsque vous faites un bilan clinique. Cette séance se fait d’abord en solo avant d’impliquer la partenaire sexuelle. Quoi qu’il en soit, vous allez en apprendre plus sur les éventuelles sources de votre problème sexuel, tandis que vous allez pouvoir vous exprimer sur les raisons qui vous ont poussé à consulter un spécialiste, la nature de vos relations familiales et sociales, ou encore votre rôle en tant que l’homme de la famille. Ce n’est qu’ensuite que vous recevrez un diagnostic précis et un traitement thérapeutique adapté.

Vous pourriez également aimer...