Les données précliniques pour le traitement par anticorps antiviral de Celltrion montrent une réduction de 100 fois de la charge virale du SRAS-CoV-2

Celltrion Group a annoncé aujourd'hui des résultats précliniques positifs pour son traitement aux anticorps antiviraux COVID-19, avec des données démontrant une réduction de 100 fois de la charge virale du SRAS-CoV-2, le virus responsable du COVID-19. Le traitement a également pu montrer une amélioration des lésions pulmonaires à un niveau d'activité normal dans des modèles animaux.

L'étude préclinique a été menée sur un modèle animal en collaboration avec l'une des universités nationales coréennes, le Chungbuk National University College of Medicine. L'essai visait à évaluer l'efficacité de deux doses (faible et élevée) pour le traitement par anticorps antiviral. En comparaison avec le groupe contrôlé par placebo, l'équipe de recherche a observé une amélioration de la récupération en termes de scores de symptômes cliniques tels que nez qui coule, toux et courbatures, après le premier jour de traitement. À partir du cinquième jour, une rémission clinique significative a été observée.

La mesure de la réaction en chaîne par polymérase de la transcriptase inverse (RT-PCR) et le diagnostic viral basé sur la culture cellulaire ont été utilisés pour analyser les échantillons des voies respiratoires supérieures (écoulement nasal et cornets nasaux) et les poumons. Les échantillons du groupe à forte dose ont vu la charge virale réduire de 100 fois. De plus, la biopsie pulmonaire a montré que les deux groupes posologiques ont vu l'inflammation revenir à l'histopathologie du tissu pulmonaire normal dans les 6 jours ainsi qu'un temps de récupération raccourci, tandis que le groupe contrôlé par placebo a connu des niveaux soutenus d'inflammation pulmonaire et de complications.

Cette annonce fait suite à l'identification d'anticorps candidats à un traitement antiviral que Celltrion a finalisé en avril. En réponse à ces résultats positifs, Celltrion effectuera désormais des tests d'efficacité et de toxicité supplémentaires dans des contextes précliniques et prévoit de commencer les premiers essais cliniques chez l'homme en juillet.

Celltrion s'appuie sur son expertise, son innovation et son expérience antérieure dans les coronavirus, tels que les efforts de recherche sur l'efficacité du CT-P38, un anticorps expérimental pour traiter le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), ainsi que le CT-P27, un médicament à anticorps multiples pour la grippe qui est testée dans une étude de phase 2b, afin de développer un traitement sûr et efficace pour COVID-19. Celltrion tire parti de ses technologies de pointe pour diriger les efforts visant à développer un nouveau traitement par anticorps antiviral contenant des anticorps thérapeutiques puissants qui peuvent neutraliser le virus. Celltrion espère commencer les premiers essais cliniques chez l'homme en juillet et a la capacité de déployer la production de masse du traitement par anticorps thérapeutique une fois qu'il sera prêt. »

Ki-Sung Kwon, chef de l'unité R&D de Celltrion

Vous pourriez également aimer...