Le réveil d'AVC peut simplifier et accélérer les soins de l'AVC aigu urgents

Une horloge numérique qui sonne des alarmes signalant chaque étape des soins aigus de l'AVC à l'hôpital est un outil peu coûteux qui a aidé les médecins allemands à rationaliser et à accélérer le processus sensible au temps, selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui dans Accident vasculaire cérébral, un journal de l'American Stroke Association, une division de l'American Heart Association.

Le succès du traitement d'urgence de l'AVC dépend de la rapidité avec laquelle le traitement est administré. L'initiative d'amélioration de la qualité de l'AVC de l'American Heart Association / American Stroke Association recommande 60 minutes ou moins entre le moment où un patient atteint d'un AVC arrive à l'hôpital et celui du traitement anti-caillot.

Le temps, c'est le cerveau. Les minutes sont facilement perdues dans la gestion de l'AVC aigu, malgré les protocoles standard. Le réveil d'AVC est une intervention peu coûteuse et un moyen efficace de délivrer rapidement un traitement salvateur aux patients victimes d'un AVC aigu. « 

Klaus Fassbender, M.D, auteur de l'étude et professeur de neurologie, Centre médical universitaire de la Sarre

Dans l'étude, un réveil à grand écran a été installé dans la salle de tomodensitométrie (TDM) de l'hôpital, où les patients victimes d'un AVC sont admis, des examens neurologiques sont effectués et des médicaments anti-caillots (tels que l'altéplase intraveineuse) sont administrés.

L'horloge est réglée au moment de l'admission et des alarmes retentissent lorsque diverses procédures de traitement auraient dû être terminées: 1) 15 minutes pour l'examen neurologique; 2) 25 minutes pour l'imagerie et les tests de laboratoire; et 3) 30 minutes pour le début du traitement de thrombolyse intraveineuse.

Cette étude a été menée de février 2016 à novembre 2017 dans le département de neurologie du centre médical universitaire de la Sarre à Homburg, en Allemagne, qui est un centre d'AVC complet.

Les deux groupes de patients sélectionnés pour le réveil ou les soins réguliers étaient similaires en ce qui concerne les caractéristiques démographiques et médicales, y compris les diagnostics finaux, les troubles de l'AVC et le degré d'invalidité ou de dépendance à l'arrivée à l'hôpital.

Sur les 107 patients d'AVC aigu sélectionnés, 51 ont été traités en utilisant l'horloge à chronométrer les soins, comparativement à 56 patients qui ont été traités sans utiliser l'horloge comme minuterie.

Les chercheurs ont trouvé:

Le temps entre l'arrivée et la fin de l'examen neurologique était de 7,28 minutes dans le groupe de l'horloge de l'AVC, contre 10 minutes dans le groupe de comparaison.

Le temps écoulé entre l'arrivée et le bilan diagnostique, y compris l'imagerie, était de 16,73 minutes dans le groupe de l'horloge d'AVC, contre 26 minutes dans le groupe témoin.

Les temps d'arrivée au début du traitement de thrombolyse intraveineuse étaient médians de 18,83 minutes dans le groupe de l'horloge de l'AVC, contre 47 minutes dans le groupe de comparaison.

L'utilisation de l'horloge n'a pas amélioré de façon remarquable l'arrivée des temps de caillots mécaniques.

Les capacités fonctionnelles des patients victimes d'un AVC n'étaient pas notablement différentes 90 jours après le traitement, qu'ils aient reçu des soins avec ou sans horloge. « Cependant, cette étude n'a pas été conçue pour mesurer les résultats du traitement dans les mois ou les années suivant les soins de l'AVC aigu », a noté Fassbender.

« Une limitation de cette étude était sa taille. Nous avons besoin de plus de patients pour déterminer si la gestion accélérée des AVC aigus avec l'horloge se traduit par moins de décès et d'invalidité à long terme », a-t-il déclaré.

La source:

American Heart Association

Référence du journal:

Fousse, M., et al. (2020) Effets d'une horloge de course exigeante en rétroaction sur la gestion de la course aiguë. AVC: Journal de l'American Heart Association. doi.org/10.1161/STROKEAHA.120.029222.

Vous pourriez également aimer...