La peste porcine africaine ne présente aucun risque pour la santé humaine

La peste porcine africaine (PPA), détectée pour la première fois en Allemagne chez un sanglier le 10 septembre 2020, ne présente pas de risque pour la santé humaine.

Le pathogène de la PPA ne peut pas être transmis aux humains. Aucun risque pour la santé n'est posé par le contact direct avec des animaux malades ou par la consommation d'aliments préparés à partir de porcs domestiques ou de sangliers infectés « .

Dr Andreas Hensel, président de l'Institut fédéral allemand pour l'évaluation des risques (BfR)

L'agent pathogène de la PPA est un virus qui infecte les porcs domestiques et les sangliers et qui conduit à une maladie grave, souvent mortelle, chez ces animaux. Il est transféré par contact direct ou avec des excrétions d'animaux infectés, ou par les tiques. Le virus de la PPA est endémique d'animaux sauvages infectés en Afrique, mais il y a également eu à plusieurs reprises des foyers dans le sud de l'Europe. L'agent pathogène se propage vers le nord-ouest depuis 2007 de la Géorgie à l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Russie. Des cas de PPA ont été enregistrés chez des sangliers ainsi que des foyers chez des porcs domestiques dans les États baltes depuis 2014.

Le virus a également été détecté en Roumanie, en Hongrie, en Pologne et en République tchèque. En septembre 2018, l'agent pathogène a également été trouvé chez des sangliers en Belgique et donc pour la première fois en Europe occidentale. Le 10 septembre 2020, le virus de la PPA a été détecté pour la première fois en Allemagne chez un sanglier du Brandebourg.

L'agent pathogène est très stable et peut rester infectieux dans les aliments pendant plusieurs mois. Si de la nourriture non chauffée ou des restes de nourriture provenant d'animaux infectés sont donnés à des animaux non infectés, le virus peut donc se propager dans des régions auparavant indemnes de PPA, infectant ainsi les troupeaux de porcs domestiques.

Bien que le virus de la PPA ne présente pas de danger ni de risque pour l'homme, la viande de porcs domestiques et de sangliers doit toujours être préparée dans des conditions d'hygiène, comme toutes les autres viandes crues, car elle peut également contenir d'autres agents pathogènes, conseille le BfR. Il doit être conservé au réfrigérateur et préparé séparément des autres aliments avant la cuisson. Lors du chauffage, une température à cœur de 70 degrés Celsius ou plus doit être atteinte dans la viande pendant au moins deux minutes, recommande le BfR.

Le BfR a compilé quelques questions fréquemment posées sur ASF pour plus d'informations. Ils peuvent être téléchargés sur le site du BfR:

https: //www.bfr.bund.de /fr /frequemment_questions_about_africain_swine_fever__asf_-205379.html

La source:

Institut fédéral d'évaluation des risques du BfR

Vous pourriez également aimer...