La pandémie de COVID-19 a un impact majeur sur le marché des implants esthétiques, selon GlobalData

Aux États-Unis, près d'un quart des revenus des implants esthétiques seront perdus en 2020 en raison de la pandémie COVID-10, car la plupart des procédures sont considérées comme facultatives et non essentielles, selon GlobalData, une société leader de données et d'analyse.

GlobalData estime une réduction globale de 24,1% des revenus d'ici la fin de 2020, par rapport aux prévisions précédentes avant l'épidémie de SRAS-COV2. Au T1 2020, les procédures électives ont été reportées aux États-Unis vers la mi-mars (2 semaines sur 12), entraînant une baisse d'environ 11,9% des revenus. Le T2 2020 a été le pire trimestre pour le marché des implants esthétiques, car le premier pic de nouveaux cas de COVID-19 s'est produit en avril et de nombreuses procédures ont été annulées ou reportées. En conséquence, le marché a perdu environ 71,25%. »

Eric Chapman, analyste des dispositifs médicaux chez GlobalData

Étant donné que la plupart des procédures d'implants esthétiques sont électives, la pandémie de COVID-19 a eu un impact majeur sur ce marché, car les procédures ont été reportées. Dans certaines régions, une réduction allant jusqu'à 70% du nombre de patients en demande de traitement s'est produite depuis janvier 2020. De plus, les cliniques refusent volontairement les patients pour protéger leur personnel et éviter l'effondrement d'entreprises entières.

Au troisième trimestre 2020, GlobalData estime que le marché commencera à connaître une reprise progressive à partir du deuxième trimestre 2020, alors que les cliniques commencent à rouvrir et que les procédures sont reprogrammées. Initialement, GlobalData a estimé une réduction globale de 23,75% des revenus pour le trimestre – par rapport aux prévisions avant l'épidémie de COVID-19 – cependant, une résurgence de nouveaux cas de COVID-19 dans des régions telles que le Sud et le Sud-Ouest pourrait entraîner des cliniques une fois fermant à nouveau leurs portes et de nouveaux retards dans les procédures. D'ici le quatrième trimestre 2020, GlobalData prévoit le début d'une «période de pointe» pour les procédures d'implants esthétiques, pour compenser celles qui ont été reportées plus tôt dans l'année. Ces prévisions sont conformes aux directives de sociétés telles que la Société internationale de chirurgie plastique esthétique (ISAPS), l'American Society of Plastic Surgeons (ASPS) et aux données de la COVIDSurg Collaborative. Comme de nombreux États ont désormais dépassé le nombre record de cas de COVID-19, ces lignes directrices sont en cours de modification pour permettre la reprise des activités cliniques et la réouverture des installations de chirurgie élective en plusieurs phases.

Eric Chapman

Vous pourriez également aimer...